???? Le medley de la semaine #13

newsletter | 0 commentaires

Prenez la parole en public et développez votre art oratoire

Un des exercices les plus difficiles pour la plupart des gens. Prendre la parole en public c’est se découvrir face aux autres, à leurs regards et à leurs jugements.
Parler est plus difficile qu’écrire. On ne peut pas utiliser la gomme pour améliorer son propos. Tout est instantané.

Pourtant développer son art oratoire est une compétence magnifique. Avec la parole, on peut soulever des foules, changer des vies. C’est le meilleur moyen de faire passer votre message et de transmettre.

Lorsqu’on regarde les discours (politiques, philosophiques, professionnelles) , les concours d’éloquences, on peut se sentir emmené, on se projette et on adhère. Imaginez que les grandes startup ont pu lever des millions grâce à leur capacité à faire aimer leurs idées à des fonds financiers.

Apprenez donc à aimer les mots de notre chère langue, découvrez les nuances utilisées par les avocats, les comédiens, les politiques et entrainez vous. C’est une compétence qui vous sera toujours utile.

Quelques conseils :

  • Comprenez les discours grâce à la chaine youtube l’art de la rhétorique de Victor Ferry.
  • Découvrez les discours avec les concours d’éloquence
  • Passer une bonne soirée avec le film Le Brio
  • Regardez les gens autour de vous pour analyser le langage non-verbal qu’ils utilisent. Et imaginez ce qu’ils disent par leurs gestes.
  • Entrainez-vous.
    • Chaque jour, enregistrez-vous sur votre téléphone pendant 2 minutes.
    • Durant ces 2 minutes, vous allez raconter un évènement ou une pensée sur 3 temps : Vous racontez les faits, vous analysez ce que ça révèle et vous argumentez ce que vous en pensez.

(Envoyez moi vos enregistrements, je pourrais vous faire un feedback si vous le souhaitez 🙂 )

???? Découvrir le jardinage autrement

Vous habitez en ville, vous n’avez pas la main verte mais vous voulez apprendre à cultiver des légumes et des aromates ?
Mon petit coin vert est un abonnement mensuel où les jardiniers débutants et urbains peuvent recevoir des semences ainsi que les conseils jusqu’à la récolte.

Vous renseignez les caractéristiques de votre espace et pour 12,9€/mois, vous recevez une box prête à pousser qui contient 2 variétés de semences bio, 1 gazette de jardinage, 1 surprise horticole et du terreau.

Mon petit coin vert

Votre futur vélo sortira d’une imprimante 3D ?

Arevo, un fabricant de vélos installé en Californie depuis 2013, a conçu un e-bike électrique ultra-léger, dont le cadre 100% carbone est produit d’une seule pièce par une imprimante 3D. Entièrement équipé, il ne pèse que 11 kg et aura 90km d’autonomie.

Grâce à cette méthode de fabrication, le Superstrata Ion, promet un niveau de personnalisation avec plus de 500 000 combinaisons prenant en compte la taille, le poids, la longueur des bras et des jambes du cycliste, ainsi que sa position de conduite préférée et même le niveau de rigidité du cadre souhaité.

La campagne indiegogo


???? Les (autres) liens de la semaine

  • Une application : Cappuccino
    j’aime beaucoup le concept de cette app. C’est une sorte de réseau social mais différent. On parle de notre journée, on raconte une blague ou partage une pensée et on peut l’envoyer à nos amis. (Un peu comme les audio whatsapp). Et le matin à 8h, on écoute un medley des audios de ses amis de la veille. Simple et drôle 🙂
  • Un podcast : L’art oratoire de Grand bien vous fasse.
    Un bon moment sur l’importance de développer sa prise de parole en public.
  • Un livre : Comment je suis devenu stupide
    Un livre que j’ai dévoré en 2 jours.
    C’est l’histoire d’Antoine, trop intelligent pour arriver à vivre, il se met en quête de devenir stupide pour ; ne plus penser, ne plus réfléchir. Il se met à se renseigner méthodiquement sur divers moyens pour parvenir à ses fins…
    Nous avons affaire à une fable bourrée d’humour bien senti mais également de critiques envers la société consumériste.
  • Un article : Résumé du livre “Le paradoxe du poisson rouge”
    Un article qui résume le livre de Hesna Cailliau. Article assez long mais il reprend bien l’essence du livre : En établissant un parallèle entre les cultures chinoise et occidentale, Hesna nous invite à réfléchir à notre façon d’appréhender le monde.
  • Enfin, retrouvez mon dernier article sur le syndrome du FOMO, la peur de manquer quelque chose. C’est devenu une véritable “maladie” pour les jeunes à l’ère d’internet.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *